Semaine 7

Taille moyenne. Plutôt élancé. Habillé de peu. Corps fin mais néanmoins musclé. Quelque chose de féminin dans l’allure, la présence. Traits émaciés, pâleur christique, cheveux longs ondulés avec une barbe de plusieurs jours. Brun ténébreux. Beau gosse. Très crucifiable.

L’immaculée conception a-t-elle poussé le prodige jusqu’à supprimer les douleurs de l’enfantement ? J’attends encore la scène de la nativité qui représentera la gésine, le drap taché de sang, le seau rempli d’eau chaude, la serpillière souillée, les gants stériles roulés en boule après usage, les pinces, les forceps, les spatules et les outils de l’obstétrique. La sage femme est l’oubliée des crèches.

Image splendide de la terre vue de l’espace. Tant de spéculations sur l’origine du monde. Et personne pour rendre hommage à l’huître ayant su modeler cette perle.

Et si le drame de l’exode n’était encore qu’un commencement ? Il y a peut-être une prophétie derrière ces milliers de rois mages risquant leur vie à la recherche d’une bonne étoile et qui se pressent aux portes de nos étables.

« Quand même, il ne parle pas beaucoup. » Et encore, je suis loin de me taire quand je n’ai rien à dire !

Si elle brassait autant de houblon que de vent, je lui tendrais ma chope plutôt que ce bâillon.

La liberté ne se réduit pas à ce qu’on peut faire aujourd’hui qui était impossible hier. Chacun dispose de ses droits, mais qu’en est-il de sa liberté intérieure, spirituelle ? De nos espaces sensibles, corsetés et racornis ? Ainsi entend-t-on régulièrement que la censure n’existe plus et qu’on peut maintenant tout dire – ou peu s’en faut. Assertion hypocrite, grossièrement faussaire, tant la voix qui en effet peut s’exprimer est une voix défaillante, amputée à sa source de ces voix intérieures et condamnées à se taire.

« Pour rendre votre entreprise plus innovante auprès de vos clients et partenaires, Ici est l’Art apporte toute la créativité à votre service. Renouvelez votre quotidien avec des expositions d’art et dynamisez l’image de votre entreprise. (…) Peut-être aurez-vous un coup de cœur ! Ou bien vous êtes guidé par un objectif précis : donner le sourire à vos clients ; offrir à vos employés un cadre de travail serein et stimulant ; favoriser les opportunités d’affaires par un vernissage prestigieux et convivial. (…) Renouveler régulièrement l’expérience grâce à un contrat d’abonnement avec Ici est l’Art, c’est prolonger le plaisir de ces rencontres, dynamiser l’image de l’entreprise, créer du rythme et du buzz. En un mot, donner à tous l’envie impatiente de revenir vous voir ! » Art, œuvres, artistes : on se demandait à quoi tout cela pouvait bien servir. Maintenant on sait !

Tout ce tremblement – gants, guêtres, casque, pointes, cordes, mousquetons, baudrier, piolet ; cartes, plans, guides, lamas, sherpas – alors que le lecteur, pour peu qu’il dispose à son tour d’un brin d’imaginaire et de talent, n’a besoin lui que d’un bon livre, aussi d’un bon fauteuil, pour s’élever d’un ciel et balayer les sommets de son ombre.

Le vrai rêveur est celui capable de distinguer des formes dans un ciel sans nuages.

Vous excellez dans l’art du recyclage, du coup bas, du calcul, et ne concevez les chaises musicales autrement que tapissées de lames de rasoir et de clous : félicitations ! Vous êtes apte à remanier des ministères !

Et c’est ainsi qu’il devint secrétaire d’État à la Biodiversité, au Logement et à l’Habitat durable, à l’Égalité réelle et à l’Aide aux victimes, à l’Aménagement du territoire, au Développement, à la Francophonie, à la Réforme de l’État et surtout – surtout ! – à la Simplification.

Publicités