Semaine 15

Tremblement des arbres. Les branches craquent et les oiseaux se sont tus. Les feuilles bruissent, la canopée frissonne, les troncs plient et la forêt parait devoir s’ouvrir à chaque instant – je m’attends à voir King Kong, mais ce n’est que le vent.

Art-thérapie, ayurvéda, chiropractie, radiesthésie, macrobiotique, microkiné, naturopathie, fasciathérapie, yoga des yeux, sophrologie, shiatsu… : la concurrence est rude parmi les soins non conventionnels – même l’acupuncteur tire péniblement son épingle du jeu.

Tout le monde travaille à arrondir les angles ; seul le diététicien s’emploie à anguler les ronds.

Le gnou claudiquant dans les gnévriers aurait grand besoin d’une gnouillère.

Les Panama papers, super nom pour un groupe de rock.

Qu’est-ce que le petit suisse, si ce n’est un bock de yaourt ?

Imagine-t-on la somme des frustrations, les tensions intérieures, l’effort permanent que l’homme d’église doit concéder pour repousser les tentations, les pensées troubles, les idées pécheresses qui volent et tournent autour de lui comme des moustiques ?

Jamais la vache ne repose sa queue.

Mon camembert (qui n’est pas trop fait mais qui parfois en fait trop) m’informe du grand jeu Un cœur de lion messire avec plus de 1000 lots à gagner à l’occasion de la sortie du film Les Visiteurs : La Révolution (notez l’abus de majuscules). L’un des lions sur le couvercle est même coiffé d’un bonnet phrygien. L’industrie culturelle fait sa promo jusque dans mon camembert. Aujourd’hui c’est lui qui pue de la gueule.

Il se fout des dégâts visibles à la surface de la terre, les plaies et les trous creusés dans le sol pour l’exploitation des minerais, du gaz de schiste ou du pétrole ne le choquent nullement, mais il ne supporte pas la moindre trace ou la plus petite rayure sur la carrosserie de sa bagnole – ecce homo ?

La municipalité fit installer des buvettes entre les braseros. Un banc public et des bacs de fleurs trouvèrent avantageusement leur place entre les palettes de la commission démocratie. Les gens tournaient autour du cercle de l’AG comme autour d’un giratoire, dont l’effet le plus notable fut d’améliorer la circulation des passants. Les enfants venaient s’amuser de ces « ainsi font, font, font,… » gestuels qui ponctuaient silencieusement les interventions, heureux et friands de ce théâtre de marionnettes en plein air. Mis en confiance par leur assiduité têtue et leur immobilisme de discours, les pigeons se posaient sur certains militants comme sur des statues ; il paraît même qu’un syndicaliste s’était transformé en fontaine. Un climat de sérénité et de concorde inédit semblait régner sur les lieux – le 1282 mars, tout le monde s’était habitué à leur présence sur la place.

La claustration répétitive du formalisme militant ! Serons-nous capables de retrouver une parole vraie, simple et généreuse ? Serons-nous capables, pour bâtir un autre monde, de nous-mêmes commencer par penser autrement ?

Ce ne sont pas leurs costumes qui font l’étoffe des héros.

Tout végétarien qui revient à la viande n’entame pas sa révolution par un pavé de bœuf.

Et si le vrai monde était le monde silencieux des ombres, dont nous ne serions que le prolongement dérisoire, la réplique épaisse et bavarde ?

Publicités